ICRONOS festival international du film archéologique
ICRONOS fête ses 30 ans du 23 au 27 octobre 2017 au musée d'Aquitaine en organisant une rétrospective des 15 éditions passées du festival, depuis 1988!
Retour menu accueil...
   

 
Mot clé :
Thème :
Famille :
Pays :
durée :
 
Signalez-nous
un film
qui n’est pas dans notre base !

 
XVIe Festival International du Film d'Archéologie de Bordeaux
Le prochain festival ICRONOS se tiendra en octobre 2018.
Les inscriptions pour ce festival ouvriront en décembre 2017.

Rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau festival !
 
Actuellement 476 films dans notre base de données
> Vos critères de recherche : Mot clé : AUCUN
Thème : TOUS Pays : TOUS
Famille : TOUTES Durée : TOUTES
Résultat de votre recherche :  476 film(s) trouvé(s) !
Trier par :   Titre français  Année réalisation  Durée (+long au +court)
Laon et ses manuscrits
(Titre original : "Laon et ses manuscrits")
 
Démonstration de l'importance fondamentale de l'écrit dans la connaissance des civilisations historiques.
 

L'Archéologie de l'au-delà - au plus près de l'homme
(Titre original : "L'Archéologie de l'au-delà - au plus près de l'homme")
 
En archéologie, la mort en apprend beaucoup sur les vivants. En étudiant leurs squelettes, leurs tombes, les archéologues cherchent à retrouver les modes de vie, l'alimentation, la santé, l'organisation de la société de nos ancêtres.
Dans "des monuments pour les morts", vous découvrirez qu'il existe des dolmens et des menhirs en région parisienne. Ces monuments ont été construits il y a près de 5000 ans par les hommes du Néolithique. A une époque où la grue et la roue n'existaient pas, ils ont transporté et soulevé des dalles de plusieurs dizaines de tonnes. Ces premiers monuments de l'humanité témoignent de l'intelligence et de l'organisation de leur société.
"Docteur archéo" vous explique comment on peut dater kes vestiges grâce au Carbone 14. Pour mesurer la radioactivité, il faut des appareils sophistiqués. Mais le principe est simple etPierre a plus d'une astuce pour vous l'expliquer.
Dans "Rencontre", Jacques, bénévole passionné, contribue à l'étude d'un cimetière du Moyen-Âge, menée par une équipe d'archéologues du Service archéologique du Val d'Oise.
 

L'Arme à feu d'Otepää
(Titre original : "Otepää gonne")
 
Un archéologue Estonien, O. Saadre, trouva en 1955 dans la forteresse d’Otepää, une chambre contenant des morceaux de bronze. Ces pièces furent identifiées comme la plus ancienne arme à feu d’Estonie, remontant à la fin du XIVe siècle.
Au cours d’un projet d’archéologie expérimentale, l’archéologue Jaak Mäll décida de rebâtir une copie opérationnelle du fusil d’Otepää, en restant aussi fidèle que possible aux techniques de fabrication anciennes, en employant aussi une poudre et des munitions fabriquées selon les méthodes et formules de l’époque.
 

L'armée d'argile
(Titre original : "L'armée d'argile")
 
Pendant près de 2000 ans, une armée est restée enfouie dans le sol. Garde rapprochée du tombeau et de l'âme du premier empereur de Chine, elle évoque la première armée chinoise, celle qui permit à Qin Shin Huangdi d'unifier en un seul état les divers royaumes qui composaient la Chine d'alors. Il lui fallut, pour cela, moins de 10 ans. Parties du petit état montagneux de Qin, vers 230 avant notre ère, les armées du premier empereur finirent leur campagne sur les bords de l'océan vers 219.
La fouille des trois fosses qui renfermaient l'armée d'argile - elles ne sont qu'une infime partie du gigantesque complexe funéraire du roi de Qin - nous révèle la composition de son armée : Etat-Major (dans la fosse la plus petite), corps de cavalerie, corps de bataille (dans la fosse la plus grande).
Le nombre des statues -environ 8000 - indique qu'elles n'ont pu être réalisées que par des méthodes quasi industrielles, dont la reconstitution permet de conclure que leur fabrication aurait réclamé, pendant 12 ans, le travail ininterrompu de 80 hommes : la fouille a révélé, jusqu'à présent, les noms de 82 potiers.
On sait aussi que ces statues étaient peintes - parfois avec des pigments de synthèse - et que les guerriers étaient armés, notamment d'arbalètes, arme qui ne sera réinventée en Europe qu'au Moyen-Âge.
La diversité des visages fait penser à des portraits, où l'on peut reconnaître les diverses ethnies qui composaient l'armée de Qin Shin Huangdi, première armée permanente au monde, dont le nombre des soldats, par l'instauration du service militaire obligatoire, atteignait un million...
 

L'Art Anatolien
(Titre original : "Sanatimizla Anadolu")
 
Ce film décrit les diverses influences, non seulement sur l' architecture et les arts mineurs mais aussi sur la vie et les traditions, qui ont donné naissance à un nouvel art anatolien. Les images ont été tournées dans des villes et des campagnes d'Anato
 

L'art des gaulois
(Titre original : "L'art des gaulois")
 
Ce film est un documentaire qui a pour objet une expérimentation archéologique d'après les découvertes effectuées sur le site de la cité judiciaire à Bordeaux en 1995. L'archéologue chargé des opérations est Jean-Claude Leblanc, maître-forgeron de métier, que la curiosité et la passion ont poussé à poursuivre des études scientifiques.
Jean-Claude Leblanc va faire renaître les gestes pratiqués pas ses "collègues" du premier siècle avant J.-C. et dans leur propre environnement. Pour cela, il va d'abord reconstituer un atelier de forge gaulois, puis s'en servir pour fabriquer le bandage nécessaire au cerclage d'une roue de char antique jusqu'à l'opération de châtrage.
 

Larthi, femme Etrusque
(Titre original : "Larthi, femme Etrusque")
 
Dans une vitrine du Musée Dobrée sommeille une urne avec une inscription : « Larthi Tactrei ». Prononcer à haute voix, le nom de cette femme étrusque du IIème siècle avant J.-C. permet de faire revivre son souvenir et, avec elle celui de l’Etrurie antique. Le présentation de cette urne permet d’aborder différentes questions concernant la civilisation étrusque, telles que la langue, la société et l’intégration à Rome.
 

Lausanne à l'époque romaine. Visite virtuelle dan
(Titre original : "Lausanne à l'époque romaine. Visite virtuelle dan")
 
A l'emplacement de l'actuel Musée romain de Lausanne - Vidy, les vestiges d'une demeure exceptionnelle - une domus - ont été découverts en 1934. Archéologues et architectes proposent une restitution complète de cette maison. Films d'animation en 3D réalisisés par Archeodunum SA, modélisation de la domus intégrée dans le paysage actuel,maquettes et reconstitution grandeur nature de la "chambre peinte" - salle à manger ornées de fresques - permettent au public de découvrir pour la première fois l'intérieur d'une demeure mise au jour à Lausanne.
 

L'avenir du passé
(Titre original : "L'avenir du passé")
 
Travail de restauration et études menées sur le grand temple d'Amon-Rê sont inséparables afin de mieux connaitre l'histoire des temples et la vie des égyptiens à l'époque pharaonique.
 

Le bateau dans la confiture
(Titre original : "Das Schiff im Zuckerguß - Wracks nach Hausfrauenart")
 
Qu'a donc à voir la confiture avec l'archéologie ? Les bois immergés, les épaves ou les restes d'habitats lacustres sont conservés par le sucre. Le sucre est absorbé par les bois tendres et se cristallise. Ainsi, le bois est préservé de la pression de l'air et conserve son humidité.
 

Le calendrier lignieux
(Titre original : "Der Hölzerne Kalender – Dendrochronologie Haithabu")
 
Jusqu'à présent, aucune donnée certaine sur le commencement et la fin d'une colonisation de la ville vikinq de Haithabou n'avait pu être établie, parce que les sections temporelles inscrites dans la terre et dont les archéologues se servent d'habitude pour dater, restaient introuvables dans la région marécageuse qui environne Haithabou. Ce défaut possède en outre l'avantage que le bois, la matière première aux constructions vikings, se conserve particulièrement bien en terrain humide. C'est à partir de ces objets trouvés en bois que la dendrochronologie, la science qui détermine l'âge des arbres au moyen des anneaux ligneux annuels, rend possible une datation exacte. Il se crée un calendrier ligneux que l'on peut parcourir des temps modernes jusqu'à l'époque viking.
 

Le Casque d'Amfreville
(Titre original : "Le Casque d'Amfreville")
 
Le Casque d'Amfreville est un chef d'Ïuvre de l'artisanat celtique gaulois, réalisé en or, fer, bronze et émail entre le 4ème et le 3ème siècle avant JC. il offr une combinaison harmonieuse de fer, d'or, d'émail et de bronze. Ce casque, plus qu'un objet destiné à la guerre, est une superbe oeuvre d'apparat.
 

Le château de Boussu
(Titre original : "Le château de Boussu")
 
Dans le site actuel, les états antérieurs de l'environnement du château de Boussu ne sont plus visibles actuellement.
Après six années de travaux de dégagement autour de l'ancien châtelet et cinq fouilles, une partie seulement du château de Jean de Hennin-Liétard est connue.
Toutefois, on peut établir, en termes généraux, l'aspect global du château de la Renaissance et déterminer la partie érigée sous la direction de Du Broeucq.
Ce film présente une reconstitution en animation virtuelle du château sur la base des relevés et études des scientifiques.
 

Le Château enterré
(Titre original : "Le Château enterré")
 
Fouilles de 1983 à 1986, sous la cour carrée du Louvre, à la recherche des vestiges de l'ancienne forteresse médiévale de Charles V.
 

Le château Vauclerc
(Titre original : "Le château Vauclerc")
 
Avant les fouilles de sauvetage urgent réalisées en 1994 et 1996, le château de La Rochelle n'était connu que par des gravures anciennes le représentant sous la forme de deux tours incluses dans le front ouest de l'enceinte urbaine. La construction d'un parc de stationnement souterrain sur la place de Verdun a été l'occasion de mettre au jour un édifice d'une ampleur insoupçonnée. La première mention du château n'apparaît dans les archives qu'en 1214, durant le règne de Jean sans terre, qui s'en sert comme tête de pont lors de ses débarquements en Poitou. Sa construction ne paraît pas être antérieure à la fin du XIIème siècle. Dans l'angle nord-ouest de la première enceinte urbaine, un vaste espace estimé à plus de 11000 mètres carrés, et libre de toute construction antérieure, sert à l'édification du château. Il es t formé par un quadrilatère, entouré de douves, cantonné d'anormes tours (13 m de diamètre) dont l'une d'elles contrôle une porte vers la ville. Pris par les Français en 1224, les courtines sont renforcées par de nouvelles tours circulaires et par des poternes dont l'accès se fait par des salles souterraines. La vaste cour était occupée partiellement par des bâtiments : apprentis, logis, grande salle ? Cédé aux Anglais en 1361, le château est repris en 1372 par les Rochelais qui s'empressent de le raser, ne gardant que le front ouest intégré dans l'enceinte de la ville. L'emplacement du château n'en reste pas moins domaine royal jusqu'à la révolution. Aucune construction n'y est réalisée hormis un hôtel de la Monnaie du XV au XVIIème siècle. La restitution par images de synthèse, financée par la ville de La Rochelle, est un simple essai destiné au public fréquentant le parking souterrain pour lui restituer la mémoire du lieu. Elle n'a pas la prétention d'une restitution fidèle, les vestiges trop arasés ne le permettant pas.
 

Le Cistercien en Provence
(Titre original : "Le Cistercien en Provence")
 
Ce film présente les joyaux de l'art cistercien de Provence : Les abbayes du Thoronet, de Silvacane et de Sénanque. Des images vidéographiques, des vues aériennes enrichissent les prises de vues effectuées dans ces trois abbayes.
 

Le colosse ressuscité (Ptolémée)
(Titre original : "Le colosse ressuscité (Ptolémée)")
 
En 1994, l'archéologue Jean-Yves Empereur découvre dans la rade d'Alexandrie les fragments d'une statue colossale figurant un roi ptolémaïque. Grâce à de puissants moyens informatiques mis au service de l'archéologie par EDF, le colosse d'Alexandrie a pu être remonté virtuellement,puis réellement.
 

Le Corps dans la tourbe
(Titre original : "The Body in the bog")
 
Découverte d'un homme de l'âge du fer, conservé dans une tourbière : l'enquête menée pour son identification.
 

Le Corps hors de la tourbe
(Titre original : "The Body out of the bog")
 
Analyse pluridisciplinaire du corps de l'âge du fer découvert dans la région du Cheshire.
 

Le Crépuscule des boshimans
(Titre original : "Le Crépuscule des boshimans")
 
Comparatisme ethnologique : le peuple San, véritable conservatoire de la vie des cueilleurs-chasseurs dans le désert du Kalahari.
 

Le Dernier mamouth
(Titre original : "The Last mammoth")
 
Découverte en Sibérie de fossiles de mamouth laineux datés de seulement 6000 ans.
 

Le destin de Rome
(Titre original : "Il destino di Roma")
 
410 avant J.-C., le 24 août
Pendant trois jours et trois nuits, Rome fut pillée par les Barbares. C'était la première fois après plus de huit cent ans de domination. Beaucoup interprétèrent la profanation de la ville comme un châtiment "divin", comme l'expiation d'un terrible sacrilège commis un an avant par le général byzantin chrétien Stilicon : la destruction par le feu des Livres Sybillins.
Ce film aborde la naissance de Rome et l'ascension de son pouvoir par le biais d'une légende. Non pas celle bien connue de la louve et des jumeaux, mais celle plus confidentielle des Livres Sybillins.
 

Le Donjon de Vincennes. Les coulisses d'une restauration
(Titre original : "Le Donjon de Vincennes. Les coulisses d'une restauration")
 
Après six siècles d’existence, le donjon de Vincennes, édifice médiéval unique en Europe, a bénéficié de la plus importante restauration de son histoire.
En douze films, les temps forts de cette restauration exceptionnelle par sa durée, son ampleur et sa technicité, sont dévoilés. Ce film raconte l'aventure humaine, fruit d'une collaboration réussie entre les architectes, les scientifiques et les entreprises de restauration.
 

Le Drakkar d'Haithabou
(Titre original : "Das Haithabu Schiff")
 
La fouille sous-marine d'un Drakkar et la reconstitution / reconstruction originale d'un Drakkar à Roskilde (Danemark). Au Haddebyer Noor, à l'endroit le plus étroit qui sépare la Mer du Nord de la Baltique, se trouvait, il y a mille ans, un carrefour commercial exclusif en Europe du Nord : Haithabou. Dans les anciens lieux portuaires d'Haithabou, un scaphandrier avait découvert en 1953 les débris d'un drakkar.Le film montre les méthodes de la digue sous-marine et la reconstruction d'un petit bateau de commerce d'après l'original, avec des méthodes anciennes, des outils que l'on fit forger à la manière de ceux qui étaient utilisés au Moyen-Âge.
 

 
 

 
2003 © Copyright icronos. ICRONOS - 100 rue Malbec - 33800 Bordeaux - Renseignements : 05.56.94.22.20 - Email :icronosafifa@gmail.com