ICRONOS festival international du film archéologique
ICRONOS fête ses 30 ans du 23 au 27 octobre 2017 au musée d'Aquitaine en organisant une rétrospective des 15 éditions passées du festival, depuis 1988!
Retour menu accueil...
   

 
Mot clé :
Thème :
Famille :
Pays :
durée :
 
Signalez-nous
un film
qui n’est pas dans notre base !

 
XVIe Festival International du Film d'Archéologie de Bordeaux
Le prochain festival ICRONOS se tiendra en octobre 2018.
Les inscriptions pour ce festival ouvriront en décembre 2017.

Rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau festival !
 
Actuellement 476 films dans notre base de données
> Vos critères de recherche : Mot clé : AUCUN
Thème : TOUS Pays : TOUS
Famille : TOUTES Durée : TOUTES
Résultat de votre recherche :  476 film(s) trouvé(s) !
Trier par :   Titre français  Année réalisation  Durée (+long au +court)
Un corsaire sous la mer
(Titre original : "Un corsaire sous la mer")
 
En 19954, dans la baie de Saint-Malo, deux plongeurs amateurs tombent sur des canons gisant par moins de 10 mètres de fond. Ils font partie d'un bateau extrêmement bien conservé. Une équipe d'archéologues sous-marins dirigée par Elysabeth Veyrat etMichel L'Hour, experts en épaves récentes, est charége de dégager le navire et ses trésors.
Au fil de ses investigations, elle s'interroge : s'agit-il d'un bateau corsaire, comme le suggère le passé de Saint-Malo ? Date-t-il du XVIIème ou du XVIIIème siècle ? Est-ce l'épave du Saint Jean Baptiste, qui disparût corps et biens aux abords de la cité corsaire en février 1714, en tentant d'échapper aux navires alors que la tempête faisait rage ?
 

Un Eclair dans la mer
(Titre original : "Un Eclair dans la mer")
 
Traitement en laboratoire d'un canot en bronze ayant séjourné plusieurs siècles dans la mer.
 

Un jardin antique à Richebourg
(Titre original : "Un jardin antique à Richebourg")
 
Ce film présent les résultats de la fouille d'une villa gallo-romaine à l'ouest de Paris.L'équipe du Service archéologique des Yvelines a retrouvé les traces d'un jardin. Il y a près de 2000 ans, le propriétaire et sa famille aimaient à s'y promener.
 

Un Jour dans la vie d'un calliste
(Titre original : "Un Jour dans la vie d'un calliste")
 
Visite guidée du site archéologique "La Graufesenque" à Millau (Aveyron), berceau de l'industrie céramique du monde romain.
 

UN jour dans la vie d'un Souabe des origines
(Titre original : "Ein Tag im Leben eines Urschwaben")
 
Pour les archéologues, le site de Vahingen sur l'Enz représente une chance inouïe. A cet endroit, une coulaée épaisse de glaise a conservé des traces archéologiques qui remontent à 7000 ans. Des constructions d'époques différentes et la mise en culture des terres rendent le travail des archéologues plus difficile. Les fouilles de Vahingen ont permis d'accroître considérablement nos connaissances sur les Souabes qui ont vécu à cet endroit il y a 7000 ans. Des renseignements précieux sont fournis sur leur mode de vie et leur façon de s'alimenter. Des données concernent leur âge, les causes de leur décés et leurs structures sociales.
La céramique rubanée est la "griffe" des premiers Souabes. Les scientifiques ont pu fouiller des centaines de pots et de cruches et ils ont pu en reconstituer quelques-uns. Le puzzle des fragments de céramiques montre le niveau élevé de cette civilisation de la céramique rubanée. Ces hommes appréciaient les jolis décors et leur talent d'artisans leur permettait déjà de fabriquer des céramiques élégantes et fines. Cette dextérité technique est l'une des caractéristiques de cette civilisation qui trouve son origine dans les Balkans.
Peter Kemnitzer qui a observé le travail des archéologues, tente de reconstituer dans ce film un jour de la vie d'un Souabe d'il y a 7000 ans.
 

Un siècle de cinéma et d'archéologie
(Titre original : "Un secolo di cinema e archeologia")
 
Ce film retrace l'histoire de "laventure archéologique" de notre siècle à travers les documentaires cinématographiques (souvent inédits) des découvertes les plus importantes, tout en suivant leur influence sur le cinéma de fiction.
A partir des prises de vue originales consacrées à la découverte de la tombe de Toutankhamon par Howard Carter (1922) et de ses épigones de fiction (La Momie de K. Freund, 1932), on explore les documents filmés sur l'archéologie des années 20, de l'Egypte à l'Extrême-Orient. En Italie, dans les années 30, un grand élan est donné à l'archéologie,moyen de propagande au service de l'impérialisme fasciste (documents sur Herculanum, Pompéi...). Au cinéma, on célèbre le régime avec Scipion l'Africain de Carmine Gallone (1936). En Amérique, à partir des années 30 et 40, on va filmer les expéditions à la recherche des civilisations pré-colombiennes, tandis qu'au cinéma s'affirme le genre péplum, le film en costume "archéologique", qui connaîtra un grand succès jusque dans les années 60. De la découverte la plus sensationnelle des ces années - "Les Rouleaux" de la Mer Morte - on arrive, dans les années 70, à la gloire éphémère des Etrusque au cinéma, jusqu'à la "poésie" de la Rome souterraine de Fellini (1972).
En 1981, les Bronzes de Riace excitent l'imaginaire du public et, la même année, on arrive à la consécration d'un nouveau genre d'aventure "archéologique" avec Indiana Jones. La saga du héros de Spielberg (L'Arche d'alliance, le Saint-Graal) semble ouvrir de nouvelles perspectives pour la recherche d'aujourd'hui : le film a devancé les chercheurs.
 

Un travail qui reste inaperçu - à propos de la restauration de la statue
(Titre original : "Arbeit, dir Verborgen bleibt - zu restaurierung des")
 
La statue antique en bronze " le garçon en prière" qui appartient à la collection des Antiquités des Musées de Berlin, nécessitait une restauration. Le film montre le travail de restauration mené pendant presque deux ans. Il détaille les procédés de montage et de démontage des différentes pièces de la statue de bronze ainsi que les étapes successives de sa restauration.
 

Un village des Terramares
(Titre original : "Un villagio terramaricolo : Santa Rosa di Poviglio")
 
Les terramares sont des villages qui étaient établis dans la zone centrale de la plaine du Po vers la moitié du second millénaire avant J.-C. Leur culture et leur histoire représentent un des phénomènes les plus significatifs de l'âge du bronze en Europe. Les recherches archéologiques récentes ainsi que les résultats de recherches précédentes permettent de proposer une hypothèse de reconstruction de leur aspect original.
Les fouilles menées depuis près de dix ans à la terramare de Santa Rosa de Poviglio, dans la plaine aux alentours de Reggio Emilia permettent sa reconstruction. Celle-ci est spécifiquement liée à cette terramare, mais on peut la considérer représentative d'un phénomène plus étendu.
Pour illustrer les différentes phases de son évolution, nous suivrons son parcours historique et l'intègrerons dans son environnement.
 

Une flûte en os de cygne
(Titre original : "Schwanenflügelknochen Flöte")
 
Il y a 36.000 ans, l'homme savait déjà fabriquer, sculpter des flûtes et en jouer. Des restes préhistoriques d'os d'animaux sculptés trouvés dans la grotte "Freissenklösterle", près de Blauberen (une ville du sud de l'Allemagne) en apportent la preuve.
La reconstitution expérimentale aide les archéologues à valider leurs hypothèses et à en savoir plus sur les techniques de fabrication et de fonctionnement de telles flûtes.
 

Une maison romaine à Narbonne
(Titre original : "Une maison romaine à Narbonne")
 
Le spectateur explore les vestiges d'une maison gallo-romaine de 2000 ans située en plein coeur de Narbonne et découvre les différentes étapes d'une recherche archéologique (fouilles, prélèvements, restauration des peintures et mosaïques...). Une séquence en images de synthèse permet au spectateur d'effectuer une visite virtuelle de la maison, entièrement reconstituée en trois dimensions et de découvrir ses peintures murales, les plus belles découvertes hors de l'Italie.
 

Une saison à Lattara
(Titre original : "Une saison à Lattara")
 
Le site antique de la ville de Lattara (Lattes, dans l'Hérault) a fait depuis quinze ans l'objet de fouilles et d'études menées par une importante équipe d'archéologues français, espagnols, italiens et américains.
L'étude de ce site de plusieurs hectares, occupé pendant près d'un millénaire, a necessité l'élaboration d'un système d'information, dénommé Syslat, adapté à la fouille dite en aire ouverte, qui permet la gestion en temps réel d'une très grande quantité de documents archéologiques. La méthode repose sur l'analyse stratigraphique et porte sur le terrain, le mobilier (céramiques, mammifères, poissons) et les prélèvements (charbons, pollens, graines, bois).
La profusion et la complexité des données recueillies implique une étroite collaboration entre archéologues et spécialistes de nombreuses autres disciplines. Les hypothèses portent notamment sur la chronologie d'occupation, le cadre de vie, les aspects ethnographiques et l'environnement des populations qui se sont établies sur cette ville.
Le site de Lattes est également un chantier école qui accueille chaque année de nombreux étudiants français étrangers.
 

Une ville romaine en Gaule
(Titre original : "Une ville romaine en Gaule")
 
Pour reconstituer l'histoire d'un objet ou d'un site, les archéologues ont besoin de rassembler d'énormes masses d'informations. Ainsi, dans ce film, nos connaissances de l'urbanisation des villes comme Pompéi ou Herculanum éclairent les résultats de la fouille de Jouars-Pontchartrain à l'ouest de Paris. Il y a 2000 ans, c'était un petit hameau gaulois. Sous l'influence romaine, le village est devenu Diodurum, une ville de l'Empire, au croisement de deux grandes voix commerciales.
 

Verre is beautiful
(Titre original : "Verre is beautiful")
 
Bill Gudenrath, verrier américain, essaie à l'atelier de Noisy-sur-École de retrouver les gestes des verriers antiques et refait sous nos yeux, en commentant leur réalisation, des objets similaires à ceux qu'il a étudiés au Musée Archéologique Départemental du Val d'Oise ainsi qu'au Musée des Antiquités de Seine Maritime
 

Versailles renaissance d'un jardin de lumière
(Titre original : "Versailles renaissance d'un jardin de lumière")
 
Ce film est tout d'abord une émotion historique. D'une histoire profondément liée à une signification idéologique et politique des jardins. D'un mode de pensée nouveau de l'homme du XVIIème siècle, ouvert sur le monde.
 

Via Domitia
(Titre original : "Via Domitia")
 
Ce film présente une voie romaine du sud de la France, la Via Domitia. Cette voie part de Beaucaire (Gard) et finit au col du Perthus dans les Pyrénées en passant par Nîmes, Béziers, Narbonne.
De 125 à 122 avant J.-C, les romains conquièrent la Gaule méridionale. En 122, le consul C. Domitius Ahenobarbus délimite les frontières d'une nouvelle province, la Transalpine, qui deviendra la Narbonnaise en 118 (avec Narbonne pour capitale).
Afin de favoriser l'important trafic entre l'Italie et l'Espagne et protéger la province des attaques barbares, C. Domitius Ahenobarbus, devenu premier gouverneur de cette province en 118, construit une voie qui porte son nom : La Via Domitia.
Encore aujourd'hui, les voies romaines représentent un domaine archéologique peu étudié. Le but de ce documentaire est de montrer l'importance fondamentale que revêtaient ces routes antiques. Répondant à des impératifs stratégiques et militaires, elles ont favorisé la constitution de l'empire romain. Puis pour des raisons économiques et sociales, les voies ont constitué un formidable réseau de communications nécessaire à la survie de l'Empire.
 

Vijayanagara : ville de la victoire
(Titre original : "Vijayanagara : the city of victory")
 
Ce film fait partie d'une série consacrée à l'exploration du site de Vijayanagara classé par l'UNESCO au Patrimoine Mondial de l'Humanité. Il est situé au sud de l'état indien du Karnakata.
David Gimbel et son équipe utilisent les technologies les plus modernes pour cartographier la surface de cet étonnant site qui fut la capitale médiévale de l'Inde du sud. Dans cet épisode, George Michell, historien de l'architecture, accompagné des archéologues H. T. Talwar, John Fritz et David Gimbel, expliquent leur mode opératoire, les techniques utilisées et les avancées qu'elles permettent.
Ce films insiste sur l'importance de ce site dans l'art et la culture Hindoue.
 

Villa romaine de Meslin-Lévêque (la)
(Titre original : "Villa romaine de Meslin-Lévêque (la)")
 
L'ampleur du site découvert à l'occasion d'une zone industrielle sur le territoire de la commune de Ath a surpris les archéologues. La mise au jour d'une villa romaine de 110 mètres de long pour le corps de logis est exceptionnelle.
Présentation des résultats de la campagne de fouilles, ainsi que l'apport des sciences auxiliaires de l'archéologie: dendrochronologie, palynologie, analyse pétrographie.
 

Villae gallo-romaines de Plassac (les)
(Titre original : "Villae gallo-romaines de Plassac (les)")
 
Le film présente la politique patrimoniale du Conseil Général de la Gironde, appliquée à un site classé monument historique qui lui appartient. Il évoque le contexte géographique et historique des vestiges archéologiques "bruts de fouilles". Il permet au aux spectateurs d'imaginer l'architecture originelle des trois "villae" qui se sont succédé entre le Ier et Vème siècles après J.-C. Il montre les actions que le Conseil Général mène en faveur de l'accueil du public notamment scolaire. Il fait surtout partager un moment exceptionnel de la mise en valeur du site en expliquant les opérations de dépose et de restauration d'une remarquable ensemble de mosaïques du Bas-Empire.
 

Village englouti de l'an mil - charavines (un)
(Titre original : "Village englouti de l'an mil - charavines (un)")
 
Engloutis dans le lac de Paladru, les vestiges de la demeurs fortifiée d'un riche propriétaire terrien de l'an mil sont patiemment explorés par les archéologues.
 

Viminacium Lumen Meum
(Titre original : "Viminacium Lumen Meum")
 
Ce documentaire révèle les secrets d'une ville antique qui, pour une raison inexpliquée, s'est endormie pendant 17 siècles. Pourquoi n'a t-elle pas continué d'exister après avoir été pillée par les Huns dans le milieu du 5ème siècle après J.-C.?
Comment les archéologues, grâce à de nouvelles technologies, ont-ils pu pousser leurs recherches comme jamais auparavant? Leur rêve de voir des objets enfouis avant même de les déterrer est enfin devenu réalité. La science moderne peut-elle résoudre le mystère des intrigues de cette cour antique ? L'empereur Hostilien a-t-il été enterré dans le mausolée impérial ? Comment est-il mort?
 

Vin ; le goût de l'antique
(Titre original : "Vin ; le goût de l'antique")
 
De nombreux textes d'auteurs grecs et latins démontrent qu'il a existéé dans l'Antiquité une science de la vinification et de la dégustation des vins, que les crus étaient divers et bien hiérarchisés. Mais comment faire pour savoir quel goût avaient les
 

Visby, préservation nécessaire
(Titre original : "Visby, must be preserved")
 
Ce film raconte les tentatives entreprises pour préserver cette cité médiévale et son héritage historique.
Chronique des conflits entre defenseurs pour la sauvegarde et la conservation de l'histoire et les promoteurs du développement moderne. ce film illustre le compromis auquel ils sont arrivés.
 

Visions de pierre
(Titre original : "Visions in stone")
 
"Visions de pierre" est le premier document approfondi traitant de l'art pariétal de la chaîne des Cosos en Californie, la plus grande concentration de pétroglyphes de l'hémisphère nord.
Le film décrit le comment, le qui, le quoi etle quand des pétroglyphes et avance des hypothèses sur les raisons du grand nombre de motifs différents rencontrés sur les pétroglyphes des Cosos.
 

Vivre en préhistoire
(Titre original : "Vivre en préhistoire")
 
Les Eyzies. Périgord. 350000 ans de présence humaine. Et seulement 150 ans d’existence de cette discipline scientifique qu’on appelle Préhistoire. En vallée de la Vézère, dans le Périgord, l’archéologue – l’étudiant en archéologie – est directement au contact du vertige. Pas un recoin de falaise, pas une rue, une maison, une famille du village qui n’ait été concernée, d’une manière ou d’une autre, par cet homme préhistorique que notre discipline s’attache à mieux connaître. A mieux comprendre ?
 

Voyage à Angkor : l'essence de la culture Khmer
(Titre original : "Voyage à Angkor : l'essence de la culture Khmer")
 
Capitale de l'empire Khmer, Angkor est un ensemble architectural unique, berceau d'une civilisation capable de concilier les plus hautes valeurs spirituelles et les exigences du quotidien. c'est l'un des plus vastes sites archéologiques de la planète : plus de 40 km2 de temples, de douves, de canaux qui témoignent de cette civilisation qui connut son apogée du IXème au XIIème siècle.
Sa préservation, oeuvre de longue haleine, est une nécessité tant au regard de l'histoire que pour la construction d'un avenir de paix. Panorama du site et de ses travaux.
 

Voyage en Egypte et en Nubie
(Titre original : "Viaggio in Egitto e Nubia")
 
L'extraordinaire aventure du voyageur italien Giovan Battista Belzani, qui entre 1816 et 1819 découvrit en Egypte l'entrée du temple d'Abu-Simbel, la tombe de Sethi 1er dans la vallée des Rois et l'entrée de la pyramide de Kheprhen.
 

Xanthos
(Titre original : "Xanthos")
 
C'est en suivant les personnages principaux du film (Jacques des Courtils, chef de mission, quelques archéologues et Ômer, le fil du gardien du site) que nous allons découvrir l'Histoire.
Nous voici en Lycie au moment de l'invasion Perse. Un incendie se déclare laissant des murailles énigmatiques... puis voici les tombeaux, les murs...
C'est déjà l'influence grecque.
Les questions affluent.
Comment les Lyciens ont-ils traversé les siècles ? Quelles étaient leurs pensées, leurs croyances ? Leur temps était-il le nôtre ? Parviendra-t-on à déchiffrer l'écriture lycienne ?
 

Zanzibar, Tanzanie - la perle des sultans d'Afrique de l'ouest
(Titre original : "Sansibar, des Sultans Perle vor Ostafrika, Tansania")
 
Zanzibar est une île tropicale située sur la côte est de l'Afrique. Jusqu'au XIXème siècle, des bateaux d'origines diverses mouillaient dans la large baie de la capitale de l'île du même nom. C'était le lieu de transbordement de l'ivoire, des esclaves et des épices provenant de l'Afrique noire. Les négociants de l'Arabie et de l'Asie utilisaient ce port comme escale sur leur route.
Ainsi, Zanzibar devint l'un des carrefours du commerce océanique indien. Des commerçants indiens et arabes s'y installèrent et contrôlèrent les affaires.
Mais Zanzibar n'attirait pas seulement des marins, négociants et artisans. En 1840, le Sultan Saïd transféra sa résidence de Moscat (dans l'actuel Oman) à Zanzibar. Cette dernière devenait l'île des plantations de clou de girofle. Les profits obtenus de l'exportation des épices et du commerce d'esclaves permirent de transformer la ville jusque-là caractérisée par ses cabanes et ses maisons en bois, en une ville construite en pierre. Le sultan Barghash, le successeur de Saïd, fit construire sur les quais de Zanzibar l'édifice le plus moderne de l'Afrique orientale à la fois doté de l'électricité et d'un ascenseur.
L'âge d'or de Zanzibar a cessé depuis fort longtemps.. Le pouvoir est passé des sultans et de la domination coloniale britannique, à un gouvernement socialiste. L'architecture de la vielle ville "Stonetown" reflète encore de nos jours la synthèse des influences arabiques, indiennes et de l'Afrique noire. Elle est réellement cosmopolite comme la population de la ville. Les mosquées, les églises chrétiennes et les temples hindous aussi bien que les marchés africains, les édifices de style colonial et les maisons de commerce britannique, mais aussi un fort omais et des portes en bois sculpté, font toute la richesse de la civilisation de Zanzibar.
 

 
 

 
2003 © Copyright icronos. ICRONOS - 100 rue Malbec - 33800 Bordeaux - Renseignements : 05.56.94.22.20 - Email :icronosafifa@gmail.com