ICRONOS festival international du film archéologique
ICRONOS fête ses 30 ans du 23 au 27 octobre 2017 au musée d'Aquitaine en organisant une rétrospective des 15 éditions passées du festival, depuis 1988!
Retour menu accueil...
   

 
Mot clé :
Thème :
Famille :
Pays :
durée :
 
Signalez-nous
un film
qui n’est pas dans notre base !

 
XVIe Festival International du Film d'Archéologie de Bordeaux
Le prochain festival ICRONOS se tiendra en octobre 2018.
Les inscriptions pour ce festival ouvriront en décembre 2017.

Rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau festival !
 
Actuellement 476 films dans notre base de données
> Vos critères de recherche : Mot clé : AUCUN
Thème : TOUS Pays : TOUS
Famille : TOUTES Durée : TOUTES
Résultat de votre recherche :  476 film(s) trouvé(s) !
Trier par :   Titre français  Année réalisation  Durée (+long au +court)
Karakoum, la civilisation des oasis
(Titre original : "Karakoum, la civilisation des oasis")
 
Au coeur du désert du Karakoum, à l'extrême est du Turkménistan, non loin de la frontière afghane, les fouilles archéologiques menées par l'équipe scientifique formée d'Italiens, de russes et de Turkmènes, ont permis de lever le voile sur la plus grande nécropole de l'âge du bronze jamais découverte en Asie centrale.
Que nous racontent les sépultures retrouvées par milliers dans la nécropole de Gonur, vestiges d'une civilisation méconnue datant de 4000 ans ? Les occupants de ces superbes sépultures vont enfin raconter l'histoire de ces hommes des steppes. Les richesses archéologiques de cette région oubliée permettent de revisiter les rapports entre l'Orient et l'Occident et révèlent l'existence d'une civilisation très raffinée.
La typologie des tombes, la position des corps, les offrandes et les ornements racontent comme une carte inversée des moments importants de la vie de ces hommes. Les objets du quotidien parfaitement conservés gisent aux pieds des défunts : des céramiques rituelles ou usuelles, des pots à maquillage, des bijoux, des objets en argent, en bronze et en or pour l'entretien du corps, des statuettes représentant des divinités inconnues, des sceaux, ainsi que des armes de parade propres à une civilisation pacifiste. Tous ces vestiges traduisent l'existence d'ateliers artisanaux spécialisés, dénotant un haut niveau technologique, la présence de grands travaux collectifs comme l'irrigation et enfin, l'attestation de relations commerciales avec des civilisations lointaines.
Ce film nous fait revivre l'une des plus prestigieuses civilisations de steppes d'Asie centrale à travers l'art de la cosmétique dans le paysage idyllique des oasis, havres de paix et de fraîcheur.
 

Kebra Negast
(Titre original : "Kebra Negast")
 
L'histore ancienne de l'Ethiopie est étroitement liée à la diffusion du Christianisme qui depuis le 4ème siècle s'est diffusé dans la vallée du Nil jusqu'aux hauts plateaux éthiopiens en constituant le dénominateur commun sur lequel on a fondé l'état, la
 

Kerameikos
(Titre original : "Kerameikos")
 
Ce film s'intéresse au site archéologique de Kerameikos (Le Céramique), un cimetière en bordure de l'antique Athènes. Le voyageur Pausanias (2ème siècle avant J.-C.) et l'historien Thucydide (5ème siècle avant J.-C.) nous guident dans la visite de ce site. Le commentaire est tiré de leurs textes, des épigrammes trouvés sur le site ainsi que du compte-rendu de l'un des archéologues qui a mené la première fouille au XIXème siècle.
Ce film propose une approche plus personnelle du site grâce à l'usage répété de gros plans et musique. Il nous fait "ressentir" ce lieu que la vie (et l'histoire) ont marqué avec une rare intensité.
 

Kouphovouno, une prospection archéologique
(Titre original : "Kouphovouno, une prospection archéologique")
 
Ce vidéogramme présente les méthodes et techniques de la prospection archéologique sur site. Le site de Kouphovouno, en Grèce, se trouve dans le Péloponnèse, en Laconie près de Sparte. Il a fait l'objet d'une première fouille en 1941 par un archéologue allemand et d'une publication en 1989 par Josette Renard. Les archéogues directeurs de ce programme franco-britannique sont Josette Renard, maître de conférences à l'université de Bretagne sud etmembre de l'UMR 7041 du CNRS, Christophe Mee, professeur à l'Université de Liverpool et William Cavanagh, senior lecturer à l'Université de Nottingham.
L'introduction du vidéogramme situe les enjeux des opérations de prospection : recueillir des informations complémentaires sur le site pour une étude archéologique et pour préparer la stratégie de la future fouille prévue pour plusieurs campagnes.
Les opérations sont montrées et expliquées dans les neuf séquences qui suivent : l'implantation du carroyage et le ramassage de surface, l'implantation du point o pour la future fouille, la prospection géophysique (électrique et magnétique), la prospection géologique, la prospection géomorphologique par carottages, la prospection sédimentologique, la prospection de la susceptibilité magnétique et le traitement du matériel recueilli.
 

L’empreinte des dinosaures
(Titre original : "L’empreinte des dinosaures")
 
Deux spécialistes des dinosaures de renommée mondiale, les professeurs Philippe Taquet, du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris et Dale Russell de l’Université de Caroline du Nord, à Raleigh, aux Etats-Unis, entreprennent une passionnante expédition dans le Haut-Atlas marocain, à la recherche d’espèces inconnues. La surprenante découverte d’une mâchoire de l’un des plus vieux sauropodes jamais trouvés, éclaire d’un nouveau jour l’histoire de cet ancêtre de tous les dinosaures quadrupèdes végétariens. Si la mise en scène est décoiffante, le propos est très sérieux : au cours d’une passionnante enquête, menée avec la plus grande rigueur, l’animal doté du plus petit cerveau de tous les dinosaures surgit du passé et apparaît en images de synthèse dans l’étrange environnement qui était le sien, il y a près de 200 millions d’années.
 

L’or du Nord, la perle d’ambre jaune
(Titre original : "Die bernsteinperle - Das Gold des Nordens")
 
L’archéologue expérimental Harm Paulsen travaille l’ambre en utilisant des outils de l’Âge de pierre. Il veut fabriquer la réplique d’un collier du Néolithique.
 

La 7ème merveille du monde
(Titre original : "La 7ème merveille du monde")
 
Mai 1995, baie d'Alexandrie : l'édification d'un brise lame destiné à protéger le fort Quait Bey à l'est de l'île de Pharos menace d'ensevelir à tout jamais les vestiges du phare d'Alexandrie, la 7ème merveille du monde.
Mai 1995, c'est aussi le début de la plus grande campagne de fouilles sous-marines jamais entreprise en Egypte.
Jean-Yves Empereur, directeur du Centre d'Etudes Alexandrines, dirige une équipe de plongeurs archéologues, égyptologues et topographes. Spécialistes des fouilles d'urgence, leur mission est claire : cartographier les fonds sous-marins situés au pied du fort mamelouk et étudier les blocs qui jonchent la baie avant qu'ils ne disparaissent.
Sphynx majestueux, colonnes papyriformes à chapiteaux grecs, statues colossales de rois grecs représentés en dieux égyptiens, dévoilent peu à peu la mémoire de la ville antique créée par Alexandre Le Grand... avec une énigme en toile de fond : sommes nous bien en présence des vestiges du phare d'Alexandrie ? Ces pierres délivreront-elles des indices pour en édifier une nouvelle représentation ?
Tourné pendant toute la durée des fouilles, de mai à octobre 1995, ce film de 54 minutes retrace la fantastique histoire de cette mission archéologique avec un point de vue tout à la fois humain et scientifique.
Les images sous-marines exclusives, le suspens d'une mission de sauvetage d'urgence, l'importance des découvertes qui ont permis une nouvelle reconstitution du phare en images de synthèse, font de ce film un document unique.
 

La Bajada de Kukulkan
(Titre original : "La Bajada de Kukulkan")
 
Kukulkan, l'oiseau-serpent, est le nom d'un dieu maya, semblable au dieu Quetzalcoatl des hauts plateaux. Il est le dieu qui donne la vie et la rectitude de la pensée.
Le phénomène d'ombre et de lumière qui se produit dans la pyramide de Kukulkan à Chichen-Itza lors de deux équinoxes symbolise la descente du dieu Maya sur terre. Les rayons du soleil forment sur le mur de la balustrade sept triangles qui précèdent l'apparition de la tête du serpent : c'est le moment où Kukulkan doit recevoir les services et les offrandes avant de disparaître avec la lumière pour retourner à sa demeure.
 

 
 

 
2003 © Copyright icronos. ICRONOS - 100 rue Malbec - 33800 Bordeaux - Renseignements : 05.56.94.22.20 - Email :icronosafifa@gmail.com