ICRONOS festival international du film archéologique
ICRONOS fête ses 30 ans du 23 au 27 octobre 2017 au musée d'Aquitaine en organisant une rétrospective des 15 éditions passées du festival, depuis 1988!
Retour menu accueil...
   

 
Mot clé :
Thème :
Famille :
Pays :
durée :
 
Signalez-nous
un film
qui n’est pas dans notre base !

 
XVIe Festival International du Film d'Archéologie de Bordeaux
Le prochain festival ICRONOS se tiendra en octobre 2018.
Les inscriptions pour ce festival ouvriront en décembre 2017.

Rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau festival !
 
Actuellement 476 films dans notre base de données
> Vos critères de recherche : Mot clé : AUCUN
Thème : TOUS Pays : TOUS
Famille : TOUTES Durée : TOUTES
Résultat de votre recherche :  476 film(s) trouvé(s) !
Trier par :   Titre français  Année réalisation  Durée (+long au +court)
Le temps des chasseurs solutréens
(Titre original : "Le temps des chasseurs solutréens")
 
La grotte de Combe-Saunière découverte en 1976 et fouillée depuis 1978 par des archéologues, était habitée il y a 20.000 ans par des chasseurs-cueilleurs.
A l'occasion d'une enquête scientifique conduite à partir de fragments de silex abandonnés dans des gisements préhistoriques au cours du vingtième millénaire avant notre ère, l'archéologue peut aujourd'hui jeter un regard nouveau sur les diverses facettes d'une société de chasseurs de rennes solutréens ayant vécu dans cette grotte du Sud-Ouest de l'Europe, en se fondant surtout sur l'expérimentation archéologique.
 

Le temps des Dieux
(Titre original : "Le temps des Dieux")
 
Travail de restauration et études menées sur le grand temple d'Amon-Rê sont inséparables afin de mieux connaitre l'histoire des temples et la vie des égyptiens à l'époque pharaonique.
 

Le temps des hommes
(Titre original : "Le temps des hommes")
 
Travail de restauration et études menées sur le grand temple d'Amon-Rê sont inséparables afin de mieux connaitre l'histoire des temples et la vie des égyptiens à l'époque pharaonique.
 

Le tombeau perdu
(Titre original : "Le tombeau perdu")
 
Où se trouve le "Soma", c'est à dire le tombeau d'Alexandre le Grand ?
L'a-t-on détruit sur ordre de l'Empereur Dioclétien ?
Subsiste-t-il quelque part dans la crypte de la mosquée Nabi Daniel ?
A-t-on secrètement transporté le corps dans l'oasis de Siwa ? Sous la ville d'Alexandrie ?
André Targe et l'historien Harry Tzolas remontent le temps, passent en revue les principales hypothèses. Peu à peu se précisent les enjeux et l'on comprend mieux pourquoi la question passionne les chercheurs depuis tant de siècles.
 

Le traîneau de l’âge de pierre - transport d’un mégalithe
(Titre original : "Der Schlitten des Steinzeit - Transport eines Megalithen")
 
Ce film montre qu’il n’est pas besoin de géants pour déplacer les énormes pierres d’une tombe mégalithique. Un groupe d’enfants nous montre combien il est simple de transporter ces pierres.
 

Le Trésor est dans la Poubelle
(Titre original : "Le Trésor est dans la Poubelle")
 
Besançon, la création au centre ville d'un vaste parking souterrain, a donné lieu à un important chantier de fouilles archéologiques.
A l'ombre des musée où ne sera exposé qu'une infime partie des objets exhumés, des scientifiques cherchent et s'interrogent. Des 14 tonnes de matériaux issus de la fouille naît un trésor trop souvent ignoré du public.
 

Le Village des serviteurs dans la place de vérité
(Titre original : "Le Village des serviteurs dans la place de vérité")
 
A Der el Medineh, les fouilles françaises ont mis au jour les innombrableS témoignages de la vie quotidienne des artisans chargés du creusement et de la décoration des tombes des pharaons et de leurs épouses. Les maisons construites sur un plan stéréotypé où chacun donne libre cours à sa fantaisie renfermait outils, objets, bijoux appartenant aux contremaîtres, charpentiers, sculpteurs, peintres, manoeuvres o à leurs épouses. Leurs tombes sont aussi somptuusement décorées que celles des pharaons. Deir-el-Medineh apparaît comme une association de talents et de compétences unique en Egypte.
 

Le village perdu de l'Euphrate
(Titre original : "Le village perdu de l'Euphrate")
 
A 100km à l'est d'Alep, en contrebas du village de Jerf El Ahmar, un important site archéologique du Xème millénaire avant notre ère, gît aujourd'hui sous les eaux de l'Euphrate.
Découverte en 1989, il fait, depuis 1995, l'objet d'une fouille effectuée par une équipe franco-syrienne dans le cadre d'une vaste opération de sauvetage sur la vallée de l'Euphrate.
La mis en eau du barrage hydroélectrique de Tichrine a définitivement noyé ce site exceptionnel, bouleversé l'économie d'une région et provoqué l'exode de centaines d'habitants condamnés à abandonner terres et villages. Grâce au mécénat, et en accord avec les autorités syriennes, la mise en eau a été ralentie quelques semaines en août 1999 pour permettre le démontage de trois des plus importantes maisons du site pour un remontage futur dans un musée.
 

 
 

 
2003 © Copyright icronos. ICRONOS - 100 rue Malbec - 33800 Bordeaux - Renseignements : 05.56.94.22.20 - Email :icronosafifa@gmail.com