ICRONOS festival international du film archéologique
ICRONOS fête ses 30 ans du 23 au 27 octobre 2017 au musée d'Aquitaine en organisant une rétrospective des 15 éditions passées du festival, depuis 1988!
Retour menu accueil...
   

 
Mot clé :
Thème :
Famille :
Pays :
durée :
 
Signalez-nous
un film
qui n’est pas dans notre base !

 
XVIe Festival International du Film d'Archéologie de Bordeaux
Le prochain festival ICRONOS se tiendra en octobre 2018.
Les inscriptions pour ce festival ouvriront en décembre 2017.

Rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau festival !
 
Actuellement 476 films dans notre base de données
> Vos critères de recherche : Mot clé : AUCUN
Thème : TOUS Pays : TOUS
Famille : TOUTES Durée : TOUTES
Résultat de votre recherche :  476 film(s) trouvé(s) !
Trier par :   Titre français  Année réalisation  Durée (+long au +court)
La Mémoire d'un quartier
(Titre original : "La Mémoire d'un quartier")
 
Fouille urbaine du quartier Saint Dominique à Chalons sur Marne.
 

La mort de Canute
(Titre original : "The murder of Canute the Holy")
 
Ce film met en scène une chaude journée d’été où de puissants guerriers rejouent devant des touristes enjoués l’histoire de la mort de Canute, roi des danois, assassiné avec 17 de ses hommes, en 1086, à l’issue d’une bataille qui l’opposa à des nobles en rébellion contre lui. Une troupe d’acteurs, un historien, un metteur en scène de théâtre font revivre au travers d’un spectacle de reconstitution historique les événements qui ont mené à l’assassinat de Canute, tels qu’ils sont racontés par le moine Aelnoth dans ses écrits.
 

La mosaïque d'Artémis et son secret
(Titre original : "La mosaïque d'Artémis et son secret")
 
A Nyon, en 1932, lors de travaux, une mosaïque de 22m2 est découverte. Elle fut exposée dans la cour du château de Nyon jusqu'en décembre 1997, date à laquelle débutent d'importants travaux liés à son déplacement.
Ce film présente une reconstitution de la mosaïque, les différentes étapes des travaux nécessaires à son déplacement.
 

La mosaïque romaine en Anatolie
(Titre original : "Anadoluda Roma mozaikleri")
 
Les mosaïques que nous voyons dans ce film ont été faites entre le 4è et le 2è siècles av. J.-C. Elles décoraient le sol des palais et maisons romains d'Antioch. Ces mosaïques représentaient la plupart du temps les dieux. A Antioch, Dionysos, Kybele sont
 

La petite feuille de laurier
(Titre original : "La petite feuille de laurier")
 
"Le bâton percé", "la petite feuille de laurier", "le rhombe" sont trois sujets d'une encyclopédie audiovisuelle des gestes de création et d'usage dans les sociétés préhistoriques. Cette collection comportera, à terme, une centaine de sujets pour le seul Paléolithique.
Les 3 sujets proposés au cours du festival sont issus de deux périodes du Paléolithique Supérieur (Homme de Cro-Magnon) : Le Solutréen pour "La petite feuille de laurier" (-20 000 -18 000), le magdalénien pour "le bâton percé" et "le rhombe" (-17 000 -10 000). Ils illustrent à eux seuls la variété et la richesse des matières, des techniques et des usages pratiqués au Paléolithique. Le choix de l'équipe de réalisation et des scientifiques a été de privilégier l'objet en cours de réalisation et la main qui réalise afin de faire participer, de l'intérieur, le spectateur à ces gestes de création et d'usage. Ils sont proposés à partir d'hypothèses issues des dernières données de la recherche scientifique.
 

La Pierre en pleurs
(Titre original : "La Pierre en pleurs")
 
Ce document montre que les grottes françaises sont un patrimoine culturel et naturel (peintures rupestres et cristaux des grottes occitanes) exceptionnellement beau qu'il est primordial de préserver contre la pollution, la sur-fréquentation, le vandalisme, le pillage. Les auteurs lancent un appel vibrant pour le respect de ces sanctuaires de la nature.
 

La Pierre vivante
(Titre original : "La Pierre vivante")
 
C'était le temps où tout était encore possible. La terre vibrait et son écorce travaillait. Entre les souces du Tigre et de l'Euphrate, l'homme commençait à vivre et l'histoire a pu se lancer. Les premières traces de vies organisées apparaissent ici en Anatolie, il y a 9000 ans.
Ce film nous fait découvrir les sources de la vie humaine et de toutes les grandes civilisations.
 

La Poupée romaine
(Titre original : "La Poupée romaine")
 
Ce film présente une "nouvelle archéologie" où se confondent les objets antiques et les rêves d'une petite fille.
 

La Pyramide de Guyseh
(Titre original : "La Pyramide de Guyseh")
 
Description de la grande pyramide et des constructions titanesques qui l'entourent, en soulignant la perfection de l'ouvrage réalisé avec des outils de l'époque de la pierre polie.
 

La reine de la montagne
(Titre original : "Queen of the mountain")
 
Ce film raconte l’histoire de Theresa Goell, une femme née à Brooklyn en 1901 qui au mépris des conventions de sa famille, de son temps et même au mépris de son handicap (elle était presque sourde) choisit une vie d’aventure et de défi dans un domaine réservé aux hommes : l’archéologie. Ainsi elle put à l’âge de cinquante ans réaliser le rêve de sa vie : mener les fouilles de Nemrud Dagh, un site archéologique désormais célèbre, situé au sud est de la Turquie.
 

La renaissance d'une église copte
(Titre original : "La renaissance d'une église copte")
 
A l'occasion de la réouverture du Département des Antiquités Egyptiennes du Musée du Louvre, de nouvelles salles consacrées aux collections de la section copte, permettent aux visiteurs de découvrir les vestiges de l'église sud du monastère de Baouît, dans un espace aux dimensions réelles du monument antique. Ce film suit les différentes étapes de la mise en espace des éléments de cette église.
 

La révolution étrusque
(Titre original : "La rivoluzione estrusca")
 
 

La splendeur de Rome
(Titre original : "Lo splendore di Roma")
 
Quel était l’aspect originel de Rome ? La plupart des gens pensent que tout était blanc dans les villes antiques, mais c’est faux. Rome était remplie de couleurs à l’époque de l’Empire. De superbes marbres peints décoraient la ville ainsi que les bâtiments les plus importants et les temples. Le marbre peint devint aussi un très fort symbole du pouvoir politique et économique de l’Empire Romain.
 

La Tête de Genainville
(Titre original : "La Tête de Genainville")
 
Traitement et restauration d'une tête en tôle de bronze provenant des fouilles de P. H. Milard à Genainville.
 

La tombe de Rurik
(Titre original : "Rurik’s tomb")
 
Le prince Rurik est sans aucun doute le personnage le plus énighmatique de l’histoire del Russie. D’après le peu d’informations glanées dans les chroniques historiques, il serait arrivé en 862 et aurait crée la Russie. De plus, il aurait érigé les villes de Novgorod et Ladoga, premières villes russes connues. Il serait à l’origine de la première dynastie Russe : les Rurikovich qui régnèrent jusqu’au 17ème siècle. Malheureusement il existe peu d’informations sur Rurik. Qui était-il ? D’où venait-il ? Les scientifiques ne disposent d’aucun élément permettant de savoir si Rurik n’est qu’un mythe ou bel et bien un personnage historique.
 

La tuile
(Titre original : "Çini")
 
Ce film nous dévoile toutes les étapes de la fabrication des tuiles, du mélange des divers matériaux les composant à la décoration finale. Les tuiles sont ensuite comparées à celles produites au 13ème siècle près du lac Beysehir de Konya.
 

La via Domitia, le voyage d'Hadrien. De Baucaire à Ambrussum
(Titre original : "La via Domitia, le voyage d'Hadrien. De Baucaire à Ambrussum")
 
L’esprit d’Hadrien, né à Rome au IIe siècle de notre ère, revient hanter les abords de la Via Domitia (Voie Domitienne). Ce narrateur « fantôme », est le guide idéal pour découvrir cette voie mythique, la plus ancienne de Gaule. Il se souvient de son voyage sur cette route antique, aux côtés de son père, et de la province de Narbonnaise où vivait une partie de sa famille, des colons installés quelques dizaines d’années auparavant. Ce voyage témoigne aussi du développement, à partir du Ier siècle après J.-C., d’un véritable comportement touristique au sein des classes aisées de la société romaine…
Le spectateur jette ainsi un double regard sur la Via Domitia et les monuments qui la bordent. Les images du passé et du présent se mêlent au gré de la route… Ce film est le premier d’une série de trois épisodes, consacrée à l’itinéraire languedocien de la Voie Domitienne, qui s’étend du Rhône aux Pyrénées. Le documentaire démarre à Baucaire et se termine à Ambrussum où l’on assiste aux fouilles d’un relais de poste, le plus connu pour cette période…
 

La via Egnatia
(Titre original : "The Egnatia road")
 
La via Egnatia est l’une des plus longues et plus célèbres voies romaines. Elle a été construite en 148 avant Jésus Christ. Ce film vous en raconte l’histoire…
 

La Vie quotidienne aux temps des des pyramides
(Titre original : "La Vie quotidienne aux temps des des pyramides")
 
Djeser, pharaon il y a 5000 ans, inventa l'architecture de pierre en Egypte.
Evolution des techniques au cours de l'Ancien Empire. Vie quotidienne d'après les bas-reliefs des mastabas des nobles de Saqqara.
 

La vie quotidienne dans la Crète Minoenne
(Titre original : "La vie quotidienne dans la Crète Minoenne")
 
Présentation de l'ile de Crète avec sa configuration géographique, notament ses montagnes (95% du territoire) et reconstitution de la vie quotidienne: agricultre, élevage, habitat des villes et des villages, architecture de palais (Knossos), écriture sans litérature, la religion et les distractions (jeux et théâtre).
 

La villa romaine d'Hechingen
(Titre original : "Der Römische Gusthof von Hechingen")
 
Une cave à vin avec des amphores, des restes chauffage par le sol dans les vieux thermes, les petits temples partiellement reconstruits de la trinité divine Jupiter, Junon et Minerve. Le musée en plein air qu’est la Villa Rustica présente par divers moyens les modes de vie, de travail et les croyances des gens de cette province romaine du nord de l'Allemagne. Lors d’une promenade en forêt en 1973, Gerd Schollian, à cette époque Maire de Stein, a découvert les fondations de la Villa Rustica. Au cours des dernières décennies, le site n’a pas été seulement fouillé mais aussi partiellement reconstruit. On peut ainsi se promener sous les arcades de Porticus et appréhender le mode de vie romain.
 

Lalibela, Ethiopie - la Jérusalmen de la corne africaine
(Titre original : "Lalibela - Jerusalem am Horn von Afrika, Äthiopien")
 
On dit que les anges ont participé à la construction des églises creusées dans le roc, puisque l'on ne pouvait s'imaginer un tel travail effectué par des hommes.
A un endroit reculé, à 2600 mètres d'altitude, sur l'ordre d'un roi chrétien, des artisans inconnus commencèrent, il y a 800 ans, à tailler des églises à plusieurs étages dans la lave de basalte rouge. Ce savoir-faire, qui permit la construction de ces édifices monumentaux avec la plus grande précision, a disparu depuis longtemps. Les légendes évoquant un royaume chrétien mythique dans la corne de l'Afrique ont fait leur chemin jusqu'en Europe. Encore de nos jours, les Chrétiens pratiquants ont fait le pèlerinage à Lalibéla, où ils trouvent la confirmation de leur foi dans le miracle de la mutliplication des pains, dans celui de la résurrection des morts, mais aussi dans celui de la construction de ces églises. Les fidèles y contemplent une architecture incomparable.
Ces églises troglodytiques sont sorties indemnes des invasions dont l'Ethiopie fut la cible à diverses époques. Leur décor d'origine (peintures et fresques) ainsi que des manuscrits y sont conservés en grande partie.
Ces témoins racontent l'histoire de l'Etat chrétien le plus ancien qui a résisté à toute tentative de conversion religieuse. La communauté des premiers Chrétiens de Lalibela est inscrite au Patrimoine Mondial de l'Humanité.
 

L'Anatolie : berceau de la civilisation
(Titre original : "Uygarliklar Ülkesi Anadolu")
 
L'Anatolie à une position particulière car elle se trouve à l'intersection de deux continents : L'Asie et l'Europe. Cela explique pourquoi l'Anatolie est si riche. Son histoire débute à l'aube de l'humanité, c'est à dire il y a près de 500 000 ans. Diverses tribus l'ont occupée, nomades ou sédentaires, toutes différentes et s'influençant mutuellement.
 

Lance et propulseur
(Titre original : "Speerschleuder")
 
Archéologie expérimentale : fabrication d'une lance et de son propulseur selon les méthodes préhistoriques.
 

Laon et ses manuscrits
(Titre original : "Laon et ses manuscrits")
 
Démonstration de l'importance fondamentale de l'écrit dans la connaissance des civilisations historiques.
 

L'Archéologie de l'au-delà - au plus près de l'homme
(Titre original : "L'Archéologie de l'au-delà - au plus près de l'homme")
 
En archéologie, la mort en apprend beaucoup sur les vivants. En étudiant leurs squelettes, leurs tombes, les archéologues cherchent à retrouver les modes de vie, l'alimentation, la santé, l'organisation de la société de nos ancêtres.
Dans "des monuments pour les morts", vous découvrirez qu'il existe des dolmens et des menhirs en région parisienne. Ces monuments ont été construits il y a près de 5000 ans par les hommes du Néolithique. A une époque où la grue et la roue n'existaient pas, ils ont transporté et soulevé des dalles de plusieurs dizaines de tonnes. Ces premiers monuments de l'humanité témoignent de l'intelligence et de l'organisation de leur société.
"Docteur archéo" vous explique comment on peut dater kes vestiges grâce au Carbone 14. Pour mesurer la radioactivité, il faut des appareils sophistiqués. Mais le principe est simple etPierre a plus d'une astuce pour vous l'expliquer.
Dans "Rencontre", Jacques, bénévole passionné, contribue à l'étude d'un cimetière du Moyen-Âge, menée par une équipe d'archéologues du Service archéologique du Val d'Oise.
 

L'Arme à feu d'Otepää
(Titre original : "Otepää gonne")
 
Un archéologue Estonien, O. Saadre, trouva en 1955 dans la forteresse d’Otepää, une chambre contenant des morceaux de bronze. Ces pièces furent identifiées comme la plus ancienne arme à feu d’Estonie, remontant à la fin du XIVe siècle.
Au cours d’un projet d’archéologie expérimentale, l’archéologue Jaak Mäll décida de rebâtir une copie opérationnelle du fusil d’Otepää, en restant aussi fidèle que possible aux techniques de fabrication anciennes, en employant aussi une poudre et des munitions fabriquées selon les méthodes et formules de l’époque.
 

L'armée d'argile
(Titre original : "L'armée d'argile")
 
Pendant près de 2000 ans, une armée est restée enfouie dans le sol. Garde rapprochée du tombeau et de l'âme du premier empereur de Chine, elle évoque la première armée chinoise, celle qui permit à Qin Shin Huangdi d'unifier en un seul état les divers royaumes qui composaient la Chine d'alors. Il lui fallut, pour cela, moins de 10 ans. Parties du petit état montagneux de Qin, vers 230 avant notre ère, les armées du premier empereur finirent leur campagne sur les bords de l'océan vers 219.
La fouille des trois fosses qui renfermaient l'armée d'argile - elles ne sont qu'une infime partie du gigantesque complexe funéraire du roi de Qin - nous révèle la composition de son armée : Etat-Major (dans la fosse la plus petite), corps de cavalerie, corps de bataille (dans la fosse la plus grande).
Le nombre des statues -environ 8000 - indique qu'elles n'ont pu être réalisées que par des méthodes quasi industrielles, dont la reconstitution permet de conclure que leur fabrication aurait réclamé, pendant 12 ans, le travail ininterrompu de 80 hommes : la fouille a révélé, jusqu'à présent, les noms de 82 potiers.
On sait aussi que ces statues étaient peintes - parfois avec des pigments de synthèse - et que les guerriers étaient armés, notamment d'arbalètes, arme qui ne sera réinventée en Europe qu'au Moyen-Âge.
La diversité des visages fait penser à des portraits, où l'on peut reconnaître les diverses ethnies qui composaient l'armée de Qin Shin Huangdi, première armée permanente au monde, dont le nombre des soldats, par l'instauration du service militaire obligatoire, atteignait un million...
 

L'Art Anatolien
(Titre original : "Sanatimizla Anadolu")
 
Ce film décrit les diverses influences, non seulement sur l' architecture et les arts mineurs mais aussi sur la vie et les traditions, qui ont donné naissance à un nouvel art anatolien. Les images ont été tournées dans des villes et des campagnes d'Anato
 

L'art des gaulois
(Titre original : "L'art des gaulois")
 
Ce film est un documentaire qui a pour objet une expérimentation archéologique d'après les découvertes effectuées sur le site de la cité judiciaire à Bordeaux en 1995. L'archéologue chargé des opérations est Jean-Claude Leblanc, maître-forgeron de métier, que la curiosité et la passion ont poussé à poursuivre des études scientifiques.
Jean-Claude Leblanc va faire renaître les gestes pratiqués pas ses "collègues" du premier siècle avant J.-C. et dans leur propre environnement. Pour cela, il va d'abord reconstituer un atelier de forge gaulois, puis s'en servir pour fabriquer le bandage nécessaire au cerclage d'une roue de char antique jusqu'à l'opération de châtrage.
 

Larthi, femme Etrusque
(Titre original : "Larthi, femme Etrusque")
 
Dans une vitrine du Musée Dobrée sommeille une urne avec une inscription : « Larthi Tactrei ». Prononcer à haute voix, le nom de cette femme étrusque du IIème siècle avant J.-C. permet de faire revivre son souvenir et, avec elle celui de l’Etrurie antique. Le présentation de cette urne permet d’aborder différentes questions concernant la civilisation étrusque, telles que la langue, la société et l’intégration à Rome.
 

Lausanne à l'époque romaine. Visite virtuelle dan
(Titre original : "Lausanne à l'époque romaine. Visite virtuelle dan")
 
A l'emplacement de l'actuel Musée romain de Lausanne - Vidy, les vestiges d'une demeure exceptionnelle - une domus - ont été découverts en 1934. Archéologues et architectes proposent une restitution complète de cette maison. Films d'animation en 3D réalisisés par Archeodunum SA, modélisation de la domus intégrée dans le paysage actuel,maquettes et reconstitution grandeur nature de la "chambre peinte" - salle à manger ornées de fresques - permettent au public de découvrir pour la première fois l'intérieur d'une demeure mise au jour à Lausanne.
 

 
 

 
2003 © Copyright icronos. ICRONOS - 100 rue Malbec - 33800 Bordeaux - Renseignements : 05.56.94.22.20 - Email :icronosafifa@gmail.com